Historique

HISTORIQUE DU CLUB

1- 1 968 -  1 969 Les premiers pas

 

Novembre 1 968 : Thénioux, compte  507 habitants, mais ne compte pas de club de sport. L’instituteur de l’époque Mr Henry Alain, et quelques jeunes du village, engagent une équipe de football cadet en UFOLEP. Le financement est assuré par la coopérative scolaire. Le terrain est celui actuel mais selon les archives, je cite « les buts sont fabriqués avec des perches, le terrain est bosselé, le ballon émerge à peine car l’herbe est très haute ».

 

14 mars 1 969  : Naissance officielle de l’Union Sportive de Thénioux, élection par conséquent du 1er bureau, qui est composé de :

Président d’honneur : Madame Claudot, maire de Thénioux.

Président : Emile Bléaut

Vice – président : Maurice Rousseau

Trésorier : François Raze

Trésorier adjoint : Jean Raffestin

Secrétaire : André Guénin

Cette première réunion a lieu dans la mairie de l’époque (qui correspond  à l’école aujourd’hui)

 

l'UST est donc composée d'une section football et d’une section basket animée par Josette Chevasson.

 

Juin 1969 : 1er match de l'équipe de football en seniors, le premier adversaire s’appelle Vignoux, mais la défaite est cuisante : 9 – 1.

Les couleurs du premier maillot est blanc avec un v vert.

 

la première photo d' équipe de l'UST prise contre Vignoux : debout Gérard Gatay, Mr Llado, William Pellerin, Claude Beguet, Claude Debéda, Roland Bernard,Emile Bléaut.

Assis: Léon ?, Edmond Longuet, Daniel Agard, Yves Hervé, Jean Pierre Raffestin et Martial Roger et les enfants Debéda.

 

 

Eté 1 969 : Le club engage une équipe en 3ème division seniors (l’équivalent de la 5ème division de district actuel) et une équipe en catégorie cadet.

 

 La 1ère fête de l’UST a lieu le dimanche 31 août. Au programme de cette première festivité, on trouve un tournoi quadrangulaire ( sont invités : Châtres – Genouilly et Saint Hilaire) et surtout la mythique  course de chèvres  appelée « le tiercé de chèvres ». 4 stands de kermesse complètent la manifestation. Cette première édition rapporte 2 200 francs ( soit 335 euro).

 

Fin saison 1 969 – 1 970 : Le club termine dernier de sa poule en 3ème division. Les archives disent que les basketteuses ont fait mieux que les footballeurs (sans indiquer le classement).

 

2 - 1 970 - 1 980 : un club en plein essor

 

1 971 : Un nouveau bureau se met en place, Mr Claude Beguet succède à Emile Bléaut à la présidence, Félix Périlla, Claude Debéda, François Raze, Albert Botha complètent le bureau. Une école de football voit le jour sous la direction de Mr Herbodeau. Les entraînements pour les enfants ont lieu le jeudi à 16h30 (le jour de repos scolaire de l'époque).

 

De plus, une seconde équipe seniors est engagée en compétition de football.

 

Pour sa 3ème édition,la fête organisée en août innove, en plus des animations déjà mentionnées dans ces colonnes, un intervillage et un bal complétent les festivités.

 

1 973 : Les dirigeants de l'Union sportive débordent d'idées nouvelles pour attirer l'affluence pour la manifestation du mois d'août : élection d'une miss des sports, lâcher de ballons. Le Berry Républicain devient le sponsor de ce rendez vous estival. Les personnalités affluent pour être vu à Thénioux en ce jour de fin août : selon la presse, on note la présence du député de la circonscription et du conseiller général du canton. 

La section football connaît son premier accessit de son histoire, elle évolue à partir de la saison 73 - 74 en promotion de 2ème division.

 

1 974 : La lumière arrive sur le stade de football. Joueurs et dirigeants se mettent au travail pour installer l'électricité en installant les câbles et les projecteurs.

 

1 975 : Claude Fourré devient le 3ème président de l'histoire du club. On note aussi l'apparition de Bernard Woestlandt dans l'organigramme.

 

1 977 : Une crue aoûtienne oblige les organisateurs à délocaliser la fête place de l'église. L'affluence est toujours au rendez-vous.

 

1 978: L'union sportive de Thénioux change de nom et devient "les diables verts de Thénioux-Méry" afin d'intégrer la commune de Méry sur Cher. 2 nouvelles sections naissent cette année là : le tennis de table et le cyclosport.

 

 

la section vélo en  1 984

 

 

La première course cycliste organisée par les diables Verts a lieu en août, Mrs Rat (catégorie Vétérans) et Decary (seniors) sont les premiers vainqueurs.

Extrait de la presse locale qui annonce l'acte de naissance des diables verts

 

 3 - les années 80 : l'âge d'or

 

Entre 1 980 et 1 983, la section foot va collecter des lauriers, son école de football devient une référence dans le Berry, elle devient notamment en 1 983 championne du Département en catégorie benjamins (l'équivalent des U13), beaucoup de ses membres sont sélectionnés pour jouer dans l'équipe du Cher. Malheureusement l'année de leur titre, les catégories jeunes disparaissent faute d'un encadrement suffisant. Les seniors ne sont pas en reste, il dispute une demi finale de la coupe départementale, ils atteignent même un 1/16ème de finale de la coupe de France UFOLEP.

 

En 1 982, le club s'enrichit d'une nouvelle section : la Gymnastique volontaire. Très rapidement, cette nouvelle pratique sportive connaît le succès, des séances ont lieu à Thénioux le lundi soir (le créneau existe encore 32 ans après) mais aussi le vendredi à Méry.

 

la section Gym en  1984

 

 

En 1 986, grâce à l'obtention d'une subvention du Conseil Général, mais surtout au concours de bénévoles,un court de Tennis est construit . Le Club compte donc un nouveau sport qui est très à la mode en 1 986 (la victoire de Yannick Noah en 1 983 à Roland Garros et les belles performances d'Henri Leconte dopent le nombre de licenciés : rien qu'à Thénioux, 72 abonnements pour la location du court sont enregistrés lors de l'année de l'ouverture).

Cette photo date de l'inauguration du tennis, on peut reconnaître Jacques Rimbault, le député de l'époque, Patrick Woestelandt, le président en 1 986 des Diables Verts, René Bouguereau, le maire de Thénioux au moment de l'inauguration, Mr Debéda, l'un des premiers "diables verts" maire en 1 986  de Saint Georges sur la Prée, Michel Courtois, maire adjoint de Thénioux du temps du cliché, et qui était aussi président de la section Football.

 

Dans les années 1 980, sous les présidences respectives de Michel Fourré (1 980), Claude Beguet (entre 1 981 et 1 985), Patrick Woestelandt ( 1 986 - ?), la fête des diables verts en août continue sa croissance. Aucune édition ne ressemble à la précédente : On trouve d'une année sur l'autre : baptême d'hélicoptères, 2 cv "navigantes" sur les bords du Cher, défilé de voitures anciennes ... Mais les fameuses chèvres restent fidèles à ce rendez vous aoûtien.

 

 

 4 - fin des années 80 -années 90: des nuages sur le club

 

A la fin des années 80, la section basket disparaît du paysage sportive des diables verts. Le "tir" fait une brève apparition parmi l'offre des sports proposées à la population thanalogienne et mariacienne.

 

Coup de tonnerre en septembre 90,  il n'y a plus d'équipe de football. Gérard Fresneda et Michel Courtois mettent toute leur énergie pour rebâtir un "onze". Grâce à des jeunes issus essentiellement du village de Thénioux, le sommeil ne dure qu'une saison : il y a de nouveau des footeux sur le stade "Emile Bléaut" lors de la saison 1 991 - 1992.

 

Comme les ennuis ne viennent jamais seuls, suite à des démélés administratifs, la course des chèvres est rayée du calendrier des festivités thanalogiennes.Heureusement, la boîte à idées continue à bien fonctionner. Une brocante-vide grenier va prendre le relais en  1 997 et va vite connaître le succès.

 

Enfin, Guy Ferragu, l'un des piliers des Diables Verts tant au niveau du football que du vélo, trouve la mort lors d'une course cycliste.

 

Au niveau de l'éxécutif, Mrs Charpigny, Douzillé et Beguet se succèdent à la présidence durant cette décennie.

 

Le tennis thanalogien, victime de la mode, meurt lui aussi à la fin du siècle. Il ne reste pour attaquer les années 2 000 que la gymnastique et le football. Un bureau pour la section cyclosport  permet de continuer à organiser  la course cycliste qui devient "le souvenir Guy Ferragu".

 

 

 2 000 à aujourd'hui : un second souffle

 

Le nouveau siècle commence avec l'inauguration de nouveaux vestiaires pour les footballeurs (en 2 001).

article du Berry Républicain lors de la remise des locaux à l'association

 

En 2 002,Gérard Fresneda prend en main la destinée de l'association.

 

L'équipe de football des diables verts de Thénioux-Méry atteint la finale de la coupe du Cher UFOLEP durant la saison 2 005 - 2 006, mais elle doit s'incliner aux tirs aux buts fâce à Saint Eloi de Gy. 

 

2 008 sera très fertile, l'arrivée de Christian Sonnerat (épaulée de bénévoles), dans le village permet la création d'une école de judo. En novembre de cette même année, une section de randonneurs

voit le jour. Grâce à ces marcheurs, une nouvelle manifestation a lieu chaque dernier dimanche d'avril à Thénioux : une randonnée pédestre.  Cet élan permet de rattacher la course cycliste à cette section.

 

2 013 verra la renaissance de l'école de football. Pascal Gautrat et Jérôme Godard sont à l'origine de ce projet. Malheureusement faute d'un effectif suffisant, cette équipe n'est pas reconduite à la rentrée 2 014.

 

2 014 : en football, les deux clubs de Saint Georges et des diables verts se rapprochent, et font "équipe commune" en seniors. Le court de tennis, grâce une nouvelle fois aux concours de bénévoles, est réaménagé. La section de ce sport renait. En novembre, un nouveau professeur de judo Mr Hervy prend la suite de Christian Sonnerat.

 

2 015 : l'union entre Thénioux et St Georges n'aura duré qu'une saison, les deux clubs de football reprennent leur indépendance.

 

 

2 016 : Avec la municipalité de Méry sur Cher, les diables verts rajoutent une date à leur calendrier des manifestations en organisant un trail (une course à pied nature)  celui ci pour une première édition, réunit 179 coureurs. Arnaud Aupècle, ex footeux, (sur le 18,100 kms) et Lucas Magnaudeix (sur le 5 kms) sont les vainqueurs inaugurals de cette épreuve.

En septembre, la section football fait une entente avec Graçay-Genouilly pour pouvoir aligner une équipe seniors et vétérans.

 

2 017 : La randonnée de la communauté de communes "Vierzon-Berry-Sologne" est confiée à la section rando-vélo-nature et a lieu le 5/02/2 017. Elle rassemble 254 participants. En avril la randonnée officielle des DVTM bat son record de participation avec 338 randonneurs, le précédent record datait de 2 011 avec 300 marcheurs.

 

En juin, 2ème édition du "trail des coteaux de Méry sur Cher" s'offre deux beaux vainqueurs en la personne d'Arnaud Aupècle et Jean-Michel Loiseau, deux noms qui font "référence" dans la course à pied dans le Cher. 

 

Malheureusement, en raison de l'absence de bureau et d'un nombre de licenciés pas suffisant pour constituer une équipe, la section historique "le football" est obligé de se mettre en sommeil en attendant des jours meilleurs.

 

2 018 : Le trail de Méry sur Cher fait la une de l'édition du Berry Sport le supplément sportif du lundi du quotidien du département "le Berry Républicain".

 

 

2 019: Les diables verts soufflent leur 50 bougies. La participation pour la randonnée officielle du village explose les compteurs de participation avec 361 marcheurs.

 

 

 

 

Notes du webmaster

 

 

Malheureusement il est difficile de citer tous les noms, dans les années 70, la vie associative fourmille de bénévoles, par exemple en 1 975, pour vous donner un exemple, 30 personnes sont membres du conseil d'administration de l'union sportive de Thénioux (sans compter les dirigeants : président...).

 

Enfin, l'histoire n'est pas une chose gravée dans du marbre, si vous voyez des erreurs, si vous souhaitez rajouter des faits, ou compléter des informations , n'hésitez pas à me contacter :

  frederic.giton@orange.fr

 

 

 

 

Sources : wikipédia (pour le nombre d’habitants à Thénioux en 68)

               Diables Verts Thénioux – Méry 1968 – 1 988 : vingt ans déjà.

              Le Thénioux News, le journal de l’UST (numéro 1 décembre 1 975).

               les coupures de presse de l'époque extraites du "Berry Républicain" et "la Nouvelle République du Centre Ouest du Cher".

                  Procès verbaux des assemblées générales des années 90 des diables verts de Thénioux - Méry.

 

 

               remerciements à Mr Claude Beguet pour avoir classé les documents et avoir posé des repères et Martial Roger (pour des précisions historiques)